Forum Test
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gilgamesh: Géographie Gilgameshii

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*Celtic_cauldron

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 36
Localisation : Paris XV

MessageSujet: Gilgamesh: Géographie Gilgameshii   Mer 15 Fév - 0:33

Sujet fluff pour introduire le descriptif planétaire.

Rédaction sur modèle V2 ou narrateur omniscient.

Début macroscopique puis focus

Plan:

Introduction

I/ Relief

II/ Climat

III/ Implantations humaines notables

IV/ Implantations Xenos (connues et secrètes)

Celtic_Cauldron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Celtic_cauldron

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 36
Localisation : Paris XV

MessageSujet: Re: Gilgamesh: Géographie Gilgameshii   Jeu 16 Fév - 17:44

Partie 1



Traité de Géographie gilgameshii

Situé aux confins nord du Segmentum Obscurus, le système Gilgamesh comporte huit planètes orbitant autour d’un soleil jaune d’une taille comparable à Sol. Quatre de ces planètes sont telluriques et trois d’entre-elles abritent des implantations humaines conséquentes, bien qu’il existe des établissements mineures sur plusieurs des lunes, généralement des stations de recherche, des sites miniers ou de surveillance spatiale.
Le monde principal du système est Gilgamesh Primus. C’est là que sont établis le gouverneur et commandeur impérial ainsi que les principales institutions et guildes régentant le système au nom de l’Empereur de l’Humanité. Troisième planète du système, il possède des caractéristiques proches de celles de Terra, avec une révolution plus courte (347 jours standards) et une rotation à peu près équivalente.

I. Principales données géographiques

Composée à 85% d’eau, la planète Gilgamesh comprend trois masses continentales très rapprochées qui indiquent une vie tectonique très calme, hypothèse confortée par l’absence de volcans continentaux actifs. Comme l’attestent les études géologiques menées par l’Adeptus Mechanicus depuis la Réunification, ces trois continents n’en formaient par le passé qu’un seul, mais l’absence de rift ne permet pas de comprendre comment la séparation a pu avoir lieu.

De ces trois continents, le plus septentrional est le plus réduit. Essentiellement montagneux, hormis sur ses côtes occidentales et orientales, il possède également le climat le plus tempéré avec quatre saisons marquées.

Les deux continents principaux présentent des paysages plus contrastés. Cependant, on retrouve des lignes directrices assez semblables avec de hautes chaînes de montagnes en bordure des plateaux continentaux et de vastes déserts chauds vers le centre. Les plaines et régions forestières sont concentrées sur les zones les plus proches des côtes.

D’un point de vue général, les saisons sont moins marquées qu’au nord et le climat y reste globalement chaud avec des zones arides et des zones tropicales. Les plaines agricoles bénéficient de conditions plus douces.

II. Démographie

Gilgamesh compte une population totale de douze milliards d’habitants dont 90% résident dans les dix ruches composant le tissu urbain. Les 10% restants se répartissent entre les grandes exploitations agricoles des plaines.

Les premières implantations humaines ont été datées de M25 et résultent de l’arrivée inopinée d’une flotte d’exploration venue de Terra et toute droite sortie de ce qui apparaît avoir été une tempête Warp. Désemparée et dans l’incapacité de repartir, la flotte d’une quinzaine de navires conduite par le vaisseau d’exploration Gilgamesh réussi néanmoins à se positionner en orbite stationnaire autour de la planète et à procéder à l’évacuation de ses membres vers les premières installations de fortune réalisées par cannibalisation de certains des vaisseaux les plus endommagés. Les noms des Ruches actuelles datent d’ailleurs de cette période et ont été repris d’après les vaisseaux démantelés dont le Gilgamesh lui-même. Très rapidement et avec le transfert des outils et équipements nécessaires à l’établissement d’un embryon de système agricole et industriel, les campements purent se transformer en colonies autosuffisantes puis en véritables villes qui chacune connurent une expansion rapide entre M25 et M26. En parallèle, une organisation politique fut mise en place par les officiers de la flotte, sous la forme d’une confédération des différentes cités, présidée par un Conseil des Anciens, chacun disposant d’une voix, le représentant de Gilgamesh conservant néanmoins la primauté, par tradition et respect de l’ancienne organisation de la flotte de jadis.

Les vaisseaux qui avaient survécu furent eux employés à l’exploration du système nouvellement colonisé, qui se trouva être dépourvu de toute vie intelligente, bien que les premiers vestiges d’une civilisation préalable furent attestés des M26, sans pour autant pouvoir être identifiés. Des colonies secondaires furent fondées sur Gilgamesh Secundus et Gilgamesh Tertius, alors que des sites exploitables par des équipes minières étaient établis sur plusieurs des lunes. Cependant, et bien que maîtrisant encore les technologies suffisantes pour le voyage spatial, le système se referma sur lui-même et vécut en autosuffisance jusqu’à sa redécouverte par la 63ème Flotte Expéditionnaire d’Horus Lupercal alors Primarque des Luna Wolves.

Les premiers contacts avec l’Imperium furent difficiles et il fallut une démonstration de force de la XVIème Légion sur Gilgamesh Tertius pour que le Conseil des Anciens de Gilgamesh accepte « volontairement et de bon cœur » la Réunification, au cours d’une cérémonie au cours de laquelle Horus signa le traité de soumission de son propre sang. Comme le voulait la tradition au cours de la Grande Croisade, un Commandeur Impérial fut nommé, en l’espèce le Général Varianus, un vétéran des Guerres d’Unification commandant le XIème Corps Blindé de Terra. Des délégations d’administrateurs, de fonctionnaires et d’adeptes du Mechanicum furent également désignées afin de faciliter l’intégration du système. Varianus installa sa capitale à Gilgamesh qui devint donc de fait le siège de l’autorité impériale bien que le Conseil des Anciens fut maintenu, en vue de rendre la transition plus acceptable par les Gilgameshii.

En dépit des tourments de l’Héresie, des guerres contre les Paracetamols et des tempêtes Warp qui agitent fréquemment la région, cette organisation politique demeure encore celle en vigueur en M41.

III. Vestiges Xenos

Il fallut la Réunification pour que les Gilgameshii comprennent d’où provenaient les vestiges découverts en divers endroits de la planète, dont la plupart vinrent orner les jardins d’agréments des diverses Ruches. Ce sont en effet les Xenobiologistes de l’Adeptus Mechanicus qui établirent avec certitude l’origine eldar des arches, statues et bas-reliefs découverts. Aidés de lexmécaniciens, ils déchiffrèrent les textes épars retrouvés et purent prouver que la planète avait été, au cours de son histoire, une colonie eldar du nom d’Ishadora, plusieurs milliers d’années avant l’arrivée du Gilgamesh et de sa flotte en orbite. Ils ne purent en revanche statuer sur les raisons ayant conduit les Premiers-Nés à quitter ce monde. Des fouilles dans la plaine des Cendres semblent toutefois indiquer que des conflits violents ont pu être en cause. Plusieurs traductions mentionnent également une lutte passée contre un Ost d’Argent au cours d’une guerre dans les cieux, ce qui reste un mystère pour les scientifiques, à l’exception de ceux au service de l’Ordo Xenos.

Ce que seul ce dernier sait, c’est que cette colonie eldar fut en effet le théâtre de violents combats entre Eldars et Yngirs. A un moment donné, les Eldars ne purent tenir le choc et choisirent d’évacuer la planète après avoir scellé les accès à la Toile. Ce qu’il advint de leurs ennemis n’est connu que par certains Magos Dominus du Mechanicum local qui découvrirent certaines des implantations souterraines des Nécrons et se mirent à les étudier en secret, fascinés par les merveilles technologiques découvertes. Suspectant une réaction négative des autorités impériales, y compris au sein de leur Ordre, ces Magos firent tout leur possible pour préserver le secret de leurs trouvailles, allant jusqu’à détruire des expéditions entières afin de mieux pouvoir isoler leurs zones d’études…
Partie 2 à venir sur l'organisation politique et militaire

Partie 3 sur les cultes

Celtic_Cauldron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gilgamesh: Géographie Gilgameshii
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GilgameshTest :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: